LA GLNF, ENTREPRISE COMMERCIALE

Publié le par Socrate

La direction de notre obédience transforme progressivement notre association Loi de 1901 en entreprise.

 

Qu’on en juge :

 

1 - La fonction Administrative

Ici même, le 20 février dernier, dans notre article METTRE FIN A LA BUREAUCRATIE DANS L’OBEDIENCE, nous avons critiqué certains qui en font trop et semblent totalement obnubilés par le respect des règles administratives.

2 – La fonction Commerciale

Dans notre article MARKETING MACONNIQUE EN TOULOUSE-PYRENEE, nous avons ensuite dénoncé une opération de recrutement de candidats, un racolage complètement à l’opposé de nos valeurs et de nos traditions, avec lettre d’invitation et coupon détachable, directement inspirée des pratiques des entreprises commerciales. 

 

3 – La fonction Production

 

Le 14 mars, dans notre article SIX INITIATIONS D’UN COUP! , nous avons dénoncé les initiations, demi-douzaine par demi-douzaine, auxquelles procède le VM de la Loge La Pléiade de l’Hautil, sans que le GMP de la Province Picardie-Plaine de France réagisse.

Une production d’initiations en masse, comme la production industrielle de série.

 

4 - La fonction Gestion

 

Une étape significative vient à nouveau d’être franchie par la Province de La Grande Couronne.

Là, on n’est plus dans l’associatif. On est entré dans le management pur et dur.

Il y a quelques jours, le Secrétaire Provincial a envoyé aux VM et Secrétaires des Loges de la Province un extrait du tableau de bord de La Grande Couronne. On pourrait croire qu’il émane de la direction Gestion d’une grande entreprise !

Voici le message :

 Extrait tableau de bord Grande Couronne-copie-1

 

Au point où nous en sommes, nous craignons maintenant de recevoir des tableaux indiquant :

-         les objectifs assignés pour la période N, les résultats réalisés, les écarts sur objectifs et leurs explications, les axes de progrès à mettre en œuvre durant la période N + 1,

-         le classement des Provinces avec l’attribution des incentives aux GMP performants !

 

5 – La fonction Juridique  

 

Enfin, inimaginable :

La direction de notre association GLNF vient, comme une entreprise commerciale,  d’attaquer en justice devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, l’association FMR (Franc-Maçonnerie Régulière) pour concurrence déloyale et lui demande plus de 3.000.000 d’euros de dommages et intérêts.

On est dans le business pur !

 

o o o

 

On croît rêver ! Hélas non.

 

Il faut sauver notre GLNF et mettre fin à ces dérives.

Non, notre association n’est pas et ne doit pas devenir une entreprise commerciale. Il faut refuser en bloc cette démarche entrepreneuriale surréaliste qui est un non-sens dans une obédience maçonnique et parfaitement opposée à nos traditions et valeurs.

 

Si nous voulons pouvoir poursuivre notre travail Maçonnique, dans la quiétude, la dignité et l’honneur, il faut :

1 - Destituer (révocation ou démission) Mr Stifani et toutes les équipes qui l’entourent.

2 - Elire une équipe de transition pour refonder notre GLNF et séparer le spirituel (travail maçonnique) du temporel (fonctionnement de l’obédience).

3 - Redonner à la Loge ses prérogatives traditionnelles.

 

Socrate

 

 

 

 

Commenter cet article

Jean-Jean 20/05/2010 10:06


CHARLES QUI PLEURE ET JOSEPH QUI RIT
Charles nous fait un remarquable couplet:
-sur la nécessité d'une saine gestion (et transparente!ce que nous demandons haut et fort de la part de nos hautes instances)
-sur une rigueur qui n'aurait pour but que de débusquer des ateliers moribonds et, dit'il, il y en a pléthore (Ah bon ! que fait la Province)
-sur la défense d'un GSP qu'il encense à raison sur son action quotidienne, à tort sur son activisme managérial.
IL OUBLIE TOUT SIMPLEMENT LA SEPARATION DU SPIRITUEL ET DE LA GESTION
Joseph, répond étonné et même très étonné
-que rien dans son article ne prête à un abandon d'une gestion saine (et non opaque)
-que le lecteur l'a bien mal lu ou plutôt dans le sens qui lui convenait
-que, enfin, la Province est la, surtout, pour accompagner le travail Maçonnique et séparément aider à la gestion des loges et non les surveiller, les juger ou les critiquer,
oubliant que ces mêmes Loges sont le fondement de notre GLNF (enfin de notre prochaine GLNF)


Socrate 20/05/2010 10:24



Merci Jean-Jean pour ta lecture objective de notre article puis de ta réponse au commentaire de Charles puis enfin de ton commentaire proprement dit. 


Joseph Tallot



Charles 18/05/2010 17:57


Cher Socrate, je partage certaines de vos idées, mais je m’inscris en faux dans votre analyse et votre vision « simpliste » d’une suppression totale de l’encadrement administratif de nos
ateliers

Il y a confusion entre organisation administrative et vie maçonnique dans nos ateliers

Le contexte actuel nous amène à des critiques de notre obédience ou plutôt dans sa présidence, mais ne doit pas nous conduire à l’anarchie

Si pour moi le problème actuel est un grave problème de gouvernance il ne doit pas remettre en cause toute notre association dans son fonctionnement qui à fait ses preuves.

Même si nos statuts administratif d’association de loi de 1901 pourrait nous apparenté à un club de bouliste ; nous sommes n’en déplaise à certains une véritable PME sur le plan de sa gestion,
comme certaine grande Fédération Sportive.

Notre budget de fonctionnement ne se compte pas en centaines d’euros mais en millions d’euros, nous n’avons pas quelques centaines d’adhérents mais près de 42000 membres.

Cette gestion nous oblige à une certaine rigueur d’organisation tout à fait compatible à l’esprit d’ordre de notre activité maçonnique

A notre niveau de structure il est normal que soit relevé et analysé des chiffres financiers et d’effectifs, nous permettant d’avoir des informations sur les tendances de notre activité et
structure, pour anticiper par exemple des problèmes d’organisation, d’intendance, de logement…

Si dans votre exemple la fonction marketing et commerciale est condamnable sous cette forme, mais les fonctions administrative et de gestion sont indispensable

Cet encadrement n’empêche en rien le travail dans nos ateliers et l’épanouissement des FF dans leurs Loges, voir mieux il compense de grave lacune dans de nombreux ateliers.

Car malheureusement, il y a pléthore d’ateliers moribonds (malgré leur grande ancienneté) qui par des VM et des trésoriers défaillants ont abusés de leurs pouvoirs ou ont profités du trésor de la
loge…, qui par des conflits d’intérêts ont stoppés les initiations et réduits les FF présents, avec comme seul résultat des FF malheureux et des ateliers incapables d’ouvrir…

Et face à ces dissensions, il n’y a que la province pour rétablir l’ordre et la sérénité (c’est d’ailleurs ce contre pouvoir qui semble nous manquer au niveau national face à un dilemme avec notre
GM).

Mais n’étant que des hommes, nous comptons parmi nous des FF comme des officiers provinciaux exemplaires dans l’esprit de nos valeurs, mais aussi des FF et des officiers provinciaux de la pire
espèce que nous avons la tolérance de fréquenter et la fraternité de ne pas nommer.

En ce qui concerne la Grand Couronne je peux dire pour le connaître et le côtoyer dans sa fonction que son GSP est un FM de qualité au service des FF de sa province sans démagogie ni allégeance, et
je pense qu’il rediffuse pour indication et en toute transparence des éléments administratifs à l’ensemble des responsables de sa province et VM que nous sommes, dommage qu’en cette période trouble
cette démarche d’information peut être mal interprétée…


Socrate 18/05/2010 21:03



Bonsoir Charles,


Merci pour ton long commentaire. Je vais essayer de
répondre de façon plus concise.


Tout d'abord, pour commenter cet article voire pour en
débattre, pourquoi commences-tu par affirmer :" ...mais je m'inscris en
faux dans votre analyse et votre vision "simpliste"d'une suppression totale de l'encadrement administratif de nos ateliers" ?


Ce n'est en effet pas très fraternel ni tolérant de
dire que notre vision est simpliste, même si elle l'est peut-être. En tout cas, c'est un jugement que je ne me permets pas de formuler sur le texte d'un Frère ni sur ton commentaire
ci-dessus.


En outre, penser que nous prônons la
« suppression totale de l'encadrement administratif de nos
ateliers », c'est commettre une erreur importante : Nous n'avons jamais pensé, dit ou écrit cela, ni dans l'article ci-dessus ni
ailleurs. Bien évidemment, une obédience de notre taille doit être correctement administrée mais nous sommes pour un juste milieu : Nous n'acceptons pas les dérives bureaucratiques
excessives et tatillonnes de la fonction Administrative dès lors où elles n'apportent rien de plus à l'obédience ni aux FF mais qu'elles les ennuient, notamment les Secrétaires de
Loge. As-tu lu notre article du 20 février 2010 ? C'est exactement ce que nous disions déjà.


Enfin, je suis d'accord avec toi : Bien que nous
soyons une association Loi de 1901, les fonctions administrative et de gestion sont indispensables. Les associations caritatives (Croix Rouge, Emmaüs,...), les ONG (Médecins Sans Frontière, ...)
et même les clubs de boulistes sont, chacun à leur façon, administrés et gérés. Mais leurs bénévoles considèrent que l'administration et la gestion ne sont que des moyens au service de la
finalité de leur association. Ils sont tous obnubilés par la raison d’être de leur association et non par les outils administratifs. Nous voulons qu'il en soit de même dans notre GLNF et dans nos Provinces.


Voilà ce que j’ai souhaité te dire, mon Frère, en
toute franchise. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout.


Très fraternellement,


Joseph Tallot


 


 



JP 18/05/2010 16:00


Bonjour,

qui sont en ce cas le ou les préssentis pour cette direction provisoire, qui ne s'établira pas et pour cause dans la "démocratie", car elle sera dans l'urgence responsable de faire des propositions
de refondation ? FMR, Myosotis, Les deux ?
Merci

JP


Socrate 18/05/2010 18:00



Bonjour JP,


Il n'y a pas de "pressentis" pour cette direction provisoire, ni par les responsables de FMR ni par les animateurs des Myosotis. Je rappelle que tant les Myosotis que la FMR ont une
vocation éphémère et disparaîtront après la victoire. Notre vocation, ce n'est pas de gérer un blog et d'y consacrer beaucoup de temps. C'est de maçonner en paix, dans la quiétude et
l'harmonie.


Tout le monde pourra donc faire des propositions de "pressentis". Cela dit, parmi les 42.000 FF, il doit bien y en avoir quelques uns avec des envies de grandeur ...Ah, cette
attirance pour les métaux !


La période de transition et de refondation sera donc sous la haute surveillance de tous pour éviter que le successeur de Mr Stifani puisse commettre les mêmes dérives. ll
nous faudra trouver idéalement un vrai et vieux Sage, ne courant pas après les honneurs et qui acceptera de piloter cette période de rénovation.


MAIS, on n'en est pas là. Dans l'immédiat, il nous faut rester unis, déterminés et capables collectivement de destituer Mr Stifani (démission ou révocation ad nutum) et sa clique lors
de la prochaine AG civile dont il a dit qu'elle aura lieu en juin 2010.


Qu'elle ait lieu en juin ou 3 mois plus tard, courage, la victoire est proche. Nous approchons du but.


Très fraternellement,


Joseph Tallot



Pierre Collet 18/05/2010 13:01


Pour l'avenir.
Extraits de : les constitutions d'Anderson et les "statuts" de la Grande Loge Unie d'Angleterre. N B - les articles cités sont dans des "livres" différents.
ARTICLE XXII ... la Grande Loge doit ... se réunir...annuellement ... le jour de la Saint-Jean ... de façon à choisir chaque année un nouveau GRAND - MAITRE...
ARTICLE XIX Si le GRAND-MAITRE abusait de son Pouvoir et se rendait indigne de l'obéissance et le Sujétion des Loges, il serait traité alors en la manière qui sera fixée par un nouveau règlement :
jusqu'ici, en effet, l'ancienne Confrérie n'a jamais eu l'occasion de la faire, parce que tous ses GRANDS - MAITRES se sont toujours montrés dignes de cet honorable Office.

En conclusion : il ne sera pas facile, hélas, de sortir sans blessures de la "crise" actuelle car elle est la conséquence d'une "faiblesse" de nos institutions. Mais demain, après quelques
retouches pragmatiques, tout est possible.


nicolas dupond 18/05/2010 09:56


Mon TCF,

De toute évidence, le commerce d'êtres humains étant interdit en France, c'est bien l'Initiation que vend l'ami Stifani.

Il ne l'a pas écrit précisément dans son assignation mais son raisonnement juridique ne peut tenir que sur ces bases.

A mon sens, tous les Frères et Soeurs de France devraient s'inquiéter de cette grave dérive voire même les autorités des autres obédiences.

En effet demain, n'importe quel lambda pourra créer une obédience maçonnique (même s'il n'a reçu aucune Initiation), éventuellement avec des rituels farfelus (type ufologie ou autres).

Il y a déja eu des dérives de ce genre mais ça concernait la majeure partie du temps des loges isolées. Seule l'"obédience alpha" a posée problème en tant qu'organisation.

Demain, si le juge donne raison à Stifani, l'Initiation sera une marchandise. Attention aux dérives sectaires!!!

Par ailleurs se posera la question fiscale (TVA, IS) si le fait de recevoir une initiation devient un acte commercial.

Je pense qu'au final l'association loi 1901 GLNF ne pourra n'être que liquidée si elle doit notamment l'IS et la TVA sur les trois dernières années en vertu de la prescription fiscale.

Soit Stifani est fou, soit il veut détruire la GLNF car en tant qu'avocat d'affaires il sait très bien cela.

Il joue la partition "Moi ou le chaos".

Par ses attitudes d'enfant gâté, il ridiculise de surcroît l'ensemble des frangins de France.

Un Frère de la GLDF