PRINCIPES POUR UNE REFORME DE LA GLNF

Publié le par Socrate

Du concret ! 

Les principes pour une réforme de la GLNF sont importants pour la reconstruction qui s'amorce.

Les voici pour que vous sachiez que FMR + Myosotis travaillent dans le sens que vous souhaitez.

Nous attendons vos commentaires, suggestions, souhaits pour que la commission puisse continuer à travailler pour des statuts et règlements plus conformes au fonctionnement d'une obédience maçonnique.

 

 

Suite aux événements récents, une majorité des Frères des Loges souhaite fortement une réforme de la GLNF visant à instaurer des garanties de protection contre d’éventuelles dérives irrégulières et despotiques.

 

Le collectif FMR-Myosotis s’est donné, entre autres missions, de faire des propositions sur la base desquelles pourrait se fonder, lorsque les temps seront venus, une réforme des constitutions, statuts et règlements de l’obédience.

Cette réforme devra garantir le respect de la Tradition, de la Régularité et la Reconnaissance, tout en rendant le pouvoir aux Loges, uniques détentrices de la Puissance spirituelle.

 

Principe 1 : la Loge comme seul fondement

1.      Seule la Loge initie, seule la Loge transmet, c’est donc la Loge qui constitue la base de l’organisation de l’obédience et les VM en chaire ou les PM doivent en redevenir les chefs.

2.      Le principe électif sera appliqué à chaque échelon de l’obédience. Le scrutin à bulletins secrets sera la règle. Le vote à main levée ne pourra se faire qu’avec l’accord unanime des votants.

3.      Les Frères, quelles que soient leurs fonctions, porteront en Loge le tablier de leur Rite. Les décors provinciaux et nationaux seront portés uniquement lors des missions officielles et cérémonies de GL.

4.      Les Loges seront organisées de manière à retrouver une autonomie administrative et financière, y compris pour la gestion des troncs de la Veuve. Cette autonomie sera encadrée pour garantir l’unité et la cohérence de la GLNF. Une attention particulière sera portée aux cotisations qui seront harmonisées et revues à la baisse.

Principe 2 : l’indépendance des Rites

1.      La dimension initiatique de la FM appartient d’abord aux Loges et aux Rites selon lesquels elles travaillent.

2.      Les Rites seront organisés en « Comités Nationaux de Rite » en lien avec les juridictions alliées des degrés supérieurs. Chaque « Comité National de Rite » aura la responsabilité de la dimension initiatique du Rite et la Loge d’instruction afférente sera placée sous son autorité.

3.      Ces « Comités Nationaux de Rite » seront donc les seuls à pouvoir proposer les aménagements et les évolutions des rituels dont ils seront dépositaires.

Principe 3 : la séparation des pouvoirs

1.      L’association civile est dirigée par un conseil d’administration chargé de la gestion administrative, financière et matérielle de l’obédience. Les administrateurs seront élus par les frères.

2.      Le GM représente l’obédience. Il sera élu par un collège de grands électeurs désignés par les Frères des Loges. Aidé d’un collège d’officiers nationaux resserré qu’il nomme, il assure le pouvoir exécutif.

3.      Le GM s’appuiera sur un Conseil National représentant les Provinces. Ce Conseil délibèrera sur les questions maçonniques qui lui seront soumises par le GM. A cette assemblée sera confié le pouvoir législatif en dehors de l’organisation civile de l’obédience et de celle des Rites.

4.      Une juridiction disciplinaire indépendante sera instituée.

5.      Un Conseil des sages, garant du respect de la Régularité, sera mis en place. Ses membres seront désignés par le Conseil National. Ce Conseil des sages aura la capacité d’instruire une procédure de destitution du GM en cas de manquement grave et servira de chambre d’appel pour toute radiation proposée par la juridiction disciplinaire.

6.      Le non cumul des fonctions deviendra la règle.

 

 

Voilà mes Frères, un travail présenté par le Collectif FMR-Myosotis.

Il vous est présenté pour information et pour tous les commentaires et suggestions que vous pouvez, devez nous proposer.

Socrate

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Hugolin 07/04/2010 21:02


Tout à fait d'accord avec le principe "La Loge comme seul fondement".Mais pour cela il est indispensable de renforcer les liens qui unissent les FF par le TRAVAIL.
Or actuellement quel travail(intellectuel) fournit un F. ?
Apprenti et Compagnon il a ses réunions d'instruction dans le meilleur des cas).Mais devenu Maître que fait-il ? RIEN
Il assiste à 10 tenues dans l'année toutes occupées par des cérémonies et annonces administratives.
Pour en sortir il faut faire comme les autres obédiences: 2 tenues par mois. Une pour les cérémonies, 1 pour des Travaux présentés par les Maîtres, par roulement, sur un thème annuel et avec
discussion à la suite non pour critiquer mais pour enrichir.
C'est le seul moyen de construire et de progresser


Vieux Julien 07/04/2010 09:45


Ces propositions de constitutions me font un peu peur, cette démocratie appliquée à toutes les strates de décision sont un triste symbole...
Ces principes partent du constat que nous ne sommes plus capables de sélectionner correctement les profanes à initier, que tout Maçon est un Stifani, despote petit chef en puissance, nécessitant
d'immenses gardes-fous.

Navré mais je n'ai jamais ressenti mes officiers provinciaux comme ça, chez moi c'est un peu comme dans le Val de Loire d'avant si j'ai bien compris.
La province reste un formidable creuset de fraternité pour regrouper les Frères travaillant dans la même région.

Les élections systématiques ne me disent rien qui vaille. Les campagnes électorales en Loge peuvent susciter les mêmes guerres d'ego et les mêmes déchirures que la course aux nominations,
qu'imaginez-vous?

Je plaide pour une procédure de contrôle du Grand Maître par la base, tout en gardant une forte hiérarchie. Ne pourrisons pas les Loges avec les manoeuvres politiques.

P.S.: et +1 avec Aldébaran pour l'usine à gaz du comité des rites. Qui plus est difficile à mettre en place, j'imagine, si on interdit le cumul des mandats...


Boaz 07/04/2010 03:24


On m’indique que le Petit Télégraphiste de Acacia aurait quitté sa fonction de GSP de Paris Grande Arche...

Et plus grave que notre Grand Secrétaire National aurait démissionné (le 2ème en 5 mois) suite à l’éviction du GMP de Rouvray (la aussi le 2ème GMP de cette province en 5 mois)…

Pouvez-vous nous confirmer ou infirmer ses informations, qui démontrent le délabrement de notre obédience et de sa gouvernance


Socrate 07/04/2010 09:44



Désolé, nous ne pouvons pas confirmer ni infirmer les informations que tu cites à la forme conditionnelle.


Comme vous l'avez remarqué, sur Myosotis Grande Couronne nous ne publions que des informations réelles et avérées. Nous ne faisons jamais état de quelque rumeur que ce soit car nous
savons ce qu'elles valent.


Fraternellement,


Joseph Tallot



Grincheux 07/04/2010 00:00


Voir deux jours de suite tous les blogs, dont je fais le tour tous les soirs, passer les mêmes messages est assez ennuyeux.
C'est même contre productif. L'on se dit alors : rien de nouveau, on zappe.
L'intérêt nait de la diversité des propos et des styles, et non pas de l'uniformité stérilisante.
Les Myosotis tous aux ordre d'une pensée unique n'est-ce pas paradoxal ?


Socrate 07/04/2010 00:32



Vous avez raison, les différents Myosotis publient parfois les mêmes messages voire "reprennent" un article déjà publié sur un autre Myosotis car ils semblent susceptibles
d'intéresser le plus grand nombre.


Mais, non, les Myosotis ne sont pas aux ordres d'une pensée unique et ne reçoivent d'ordre de personne. En revanche, ils ont tous la même position, exigent le départ de Mr Stifani,
veulent nettoyer la GLNF de haut en bas et réformer ses statuts. En conséquence, ils ont la même ligne éditoriale.


Oui, l'intérêt naît de la diversité des propos et des styles. Nous sommes bien d'accord. C'est pour cette raison que sur Myosotis Grande Couronne nous avons créé le 3 avril le mode
Tribune Libre. Nous vous invitons donc à nous envoyer un article.


Fraternellement,


Joseph Tallot pour Socrate



Aldébaran 06/04/2010 23:59


L'indépendance des Rites et la mise en place d'une usine à gaz pour les contrôler est totalement contradictoire.
S'ils sont indépendants, on les laisse chez eux où ils ont tous leur propre organisaton et on s'interdit de toucher aux Rituels des trois premiers degrés sauf demande des représentants de chacun de
ces Rites.
Ce qui est proposé ce sont les prémices de la mise en place d'un "Grand Collège des Rites" à la manière du Grand Orient, ce qui est manifestmeent à l'inverse de l'intention originelle.