POUR UNE AUTRE GOUVERNANCE

Publié le par Socrate

Nous reproduisons ci-dessous l’article paru le 5 avril dans Le Myosotis Neuilly Bineau afin de le porter à la connaissance du plus grand nombre possible de Frères.

Socrate


 

 

Tout a commencé lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 3 décembre 1997 sous la présidence de Claude Charbonniaud.

Tout s’est enraciné et s’est structuré sous la gouvernance de Jean-Charles Foellner en système pyramidal et impénétrable, structure habituelle adoptée par les sectes.

Tout a éclaté au grand jour lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 26 mars 2009 sous la présidence de François Stifani.

Ces deux dates marquent en effet les « réformes statutaires » et le putsch des trois niçois.

Et lorsqu’on est général putschiste et sectaire, il devient aisé de mettre en place une gouvernance autoritaire et sans partage. Celle-ci peut entraîner toutes les déviances en faisant régner le despotisme digne des plus grands régimes totalitaires, car l’on devient un « Gouverneur » débordant d’orgueil et de mépris qui veut mettre ses vassaux à sa botte, l’on tient toutes les rênes et l’on s’entoure d’une légitimité que l’on a soi-même définie mais surtout pas celle qui serait attribuée démocratiquement par ceux sur qui l’on règne en maître absolu.

Et on l’écrit, et l’on se dote de ses propres textes que l’on est seul à légaliser, et l’on fait tout pour être inamovible.

Et l’on fait tout pour que cela devienne opaque en désignant les membres de son propre gouvernement à la condition que ceux-ci soient tout « acquis à la cause ».

Et malheur et malédiction à ceux qui oseraient contester ou s’opposer !

Et l’on fait tout pour confondre les genres, à la fois Président selon que l’on préside une assemblée civile, et GM pour les grandes démonstrations liturgiques, alors que l’on n’a pas franchi toutes les étapes conduisant à la reconnaissance de Grand Initié.

Il est vrai que pour être Président les références bleues suffisent à accéder au pouvoir suprême, celui que l’on a toujours rêvé d’avoir et qui permet d’élever ou d’initier tout homme au simple coup de maillet, même s’il ne présente pas les vertus qu’il est censé avoir, même si des MM ne se sont pas assurés qu’il pouvait en être digne.

Ce pouvoir lui permet aussi de régner sur toutes les Loges. Les « nouvelles structures constitutionnelles et réglementaires » précisent tout cela et sont à la fois contradictoires, démoniaques et liberticides car elles retirent toute autorité aux VM, malgré que ceux-ci l’aient reçue des MM de la LL ; et pourtant, sans LL il ne peut pas y avoir d’association GLNF.

Il n’est même plus nécessaire que les VM s’expriment au nom des leurs. Les petits gouvernants, parés des tabliers bleus, peuvent le faire à leur place sans consultation aucune et surtout sans concertation.

Et ce n’est pas être syndicaliste que vouloir faire des demandes justifiées au Président et encore mieux des propositions constructives.

Et si l’on ose être d’un avis différent, c’est parce que l’on est contestataire et que l’on se conduit comme des traîtres perfides et meurtriers ; ce sont les autres qui se rebellent, qui se conduisent comme les mauvais compagnons.

Pourtant si les FF ont fait CONFIANCE aveuglément aux « niçois », ils n’ont eu en retour que leur confiance trahie, abusée et meurtrie. A ce jour, ils ont seulement vu, vécu et subi les dérives outrancières et grotesques d’un GM qui n’a de cesse que de trancher dans le vif, froidement et sans état d’âme, et de dissoudre, suspendre et virer à tour de bras.

Ils ont aussi subitement pris conscience qu’on les avait abusés au nom du grand principe de la FRATERNITE. Cela est pire qu’un manquement à l’éthique et n’est tout simplement pas digne de l’objet du serment prêté sur les trois grandes lumières et réitéré à chaque étape du cheminement initiatique. L’un de nos FF qui a subi les injustices du GM a écrit :

« Vouloir faire croire que l’Obédience est l’Ordre, c’est comme si l’Eglise de Rome voulait faire croire qu’elle est le Royaume de Dieu (ou que le Président de l’Obédience est le Pape, guide spirituel de l’Eglise de Rome).

Tout est parti de là, de la manipulation des textes réglementaires jusque dans leur titre puisqu’il ne s’agit plus des « Constitutions de l’Obédience » mais bien des « Constitutions de l’Ordre ».

Paradoxalement, vous et ceux qui y ont participé avez du vous apercevoir que vous ne seriez pas totalement crédibles aux yeux des FF qui y regarderaient de plus près, aussi vous avez « forgé et osé » la manipulation du rituel du REAA.

Le futur initié prête désormais son serment non plus comme autrefois « aux chefs de l’Ordre » (représentés symboliquement par celui qui le consacre, le VM), mais dorénavant « aux chefs de l’obédience » (à savoir le GM, les GON, et les GOP, le VM ayant disparu car il est désormais gouverné et administré par la seule obédience, et il n’est plus maître de son Rituel), puisque légalement l’Association des FF dénommée GLNF ne peut être que cela. »

Ceci montre bien toute la malice et surtout le machiavélisme d’un édifice pyramidal construit à la seule fin diabolique de régner sans partage. Ce qui est plus grave encore est que ce règne a été porté le 26 mars 2009 à cinq ans, ces dispositions étant applicable immédiatement, et étendues au Conseil d’Administration et aux autres membres du Bureau.

Le tour est joué et tels les meilleurs numéros d’illusionisme d’Houdin, le GM dispose de tous les pouvoirs pour nommer, suspendre, virer, faire sa propre justice, parler au nom de tous, publier, faire de la médiatisation de tout y compris ce qui relève du secret et des règles, fédérer avec d’autres obédiences sans consultation aucune, engager la réputation de tous les FF, gérer, acheter, investir, se doter d’un cabinet secret, politiser et pénétrer le dialogue de sociétés, intervenir dans le monde et les grands espaces de la Méditerranée, se conduire comme un conquistador, etc.

Et l’on s’est bien abstenu dans le préambule et les diverses dispositions de faire référence à ce qui relève de l’Ordre, à savoir les Landmarks et la Règle en 12 points, car le GM a décrété que « seuls les FF doivent être astreints à leur respect », car il est évident que l’on en est dispensé quand on est un GM, passé (CC et JCF) ou actuel.

Les GM devraient aussi prêter serment sur les Trois Grandes Lumières lors de leur installation en s’engageant au respect des fondamentaux et à leur application. Il est intolérable de les entendre dire qu’il faille revenir à ceux-ci, alors qu’ils les ont bafoués, surtout le troisième larron.
De plus les Gouvernants, anciens et actuels, sont avant tout des membres à part entière de l’association GLNF. A ce titre, ils sont non seulement justiciables mais doivent aussi être soumis aux mêmes sanctions disciplinaires que les autres membres selon les procédures prévues dans le Règlement Intérieur. Il ne peut pas y avoir plusieurs justices, je n’en connais qu’une, celle des FFMM.

Je propose d’introduire ces obligations dans la prochaine grande réforme statutaire par le rappel des fondamentaux dans le préambule, car seuls ceux-ci font ce que nous sommes, des FFMM. Le Président des Etats-Unis prête bien serment sur la Bible, ceci étant une disposition de la règle maçonnique de la Constitution américaine. Pour notre obédience, cela devrait être complété par l’ajout d’une « procédure d’impeachment » qui est une procédure de mise en accusation applicable à tous les Gouvernants, le Président, les membres du CA et du Bureau, ainsi qu’aux GMP, si tant est que ceux-ci doivent toujours exister pour administrer nos LL.

Tout a démarré le 4 décembre 2009, lorsque quelques TRF « libres et de bonnes mœurs », ayant pris conscience que nous étions enfermés dans un étau et privés de notre libre arbitre, se sont levés pour demander des clarifications fondées et logiques, auxquelles il leur a été opposé une fin de non-recevoir par des propos d’une violence inouïe.

Aujourd’hui, mes FF il faut s’atteler à la lourde tâche de reconstruction pour redonner à la GLNF sa dignité et ce qu’elle aurait toujours du être, notre garante, une organisation démocratique au service de tous les FF et une structure d’assistance et d’accompagnement dans leur démarche initiatique.

Ne vous laissez plus abuser par des déclarations mensongères… et laissons le Rituel et les Rites à leur organisation propre; cela permettra d’éviter un rite spécial d’allégeance à notre GM.

Faisons confiance à FMR-Myosotis, et venez en grand nombre renforcer les colonnes.

 

Aramis

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article