METTRE FIN A LA BUREAUCRATIE DANS L’OBEDIENCE

Publié le par Socrate

La GLNF n’est pas un ordre mais une obédience.

La mission d'une obédience est de fédérer les loges et d’aider au développement spirituel des Frères. Son rôle est essentiellement administratif.

Malheureusement, sur ce dernier point, certains en font trop et semblent totalement obnubilés par le respect des règles administratives.

On est en pleine bureaucratie : on privilégie ainsi ce qui n'est qu'un moyen et on perd de vue les objectifs premiers de notre obédience.

Cela fait étonnamment penser à la bureaucratie soviétique ou à celle de certaines Administrations !

Max Weber et Michel Crozier, entre autres, ont, il y a déjà longtemps, analysé les causes de la bureaucratie dans les institutions humaines et distingué notamment :

- les règles contraignantes de l'institution sont définies pour interdire toute initiative des agents de l'institution;

- les agents chefs assoient leur autorité sur ces règles pour contrôler ou réprimander les échelons inférieurs;

- certains agents appliquent scrupuleusement les règles par peur de la réprimande ou par conscience professionnelle ou par un mixage des deux,

- d’autres enfin, agents apparatchiks, appliquent scrupuleusement les règles (et le font savoir) car leur but individuel est d'obtenir des promotions successives, l'objectif de l'institution n'étant pas ou plus le leur,

- le sur-effectif administratif d'une institution et notamment l'empilage des niveaux hiérarchiques entraînent automatiquement des contrôles, des notes de rappel, etc car le personnel en sur-effectif cherche à s'occuper, en voulant bien faire même si ses actions administratives n'ont aucune valeur ajoutée pour l'institution et ennuient inutilement la base.

Vous pouvez appliquer la grille d’analyse ci-dessus à l’obédience GLNF et dégager ainsi les axes d’amélioration.

D’ici mai 2010, nous sauverons notre GLNF en réformant réellement et en profondeur ses organes de direction et son mode de gouvernance.

A cette occasion, il faudra en profiter pour mettre fin à la bureaucratie.

Socrate

Commenter cet article

Jean-Claude 20/02/2010 19:29


Je viens de lire dans le Myosotis Paris Grande Arche l'article sur la réunion du SGC du 18 02 10. C'est effarant. Les membres du SGC sont exactement comme les apparatchiks de l'époque soviétique.
Il faut remplacer tout çà.