Compte rendu de la visite à Rennes de Jean MURAT le 1er juin 2011

Publié le par Socrate

 

Reprise de l’article publié sur LE TABLIER BLANC  link

 

Serge Ponge, l’un des organisateurs de la Rencontre de Jean Murat à Rennes le 1er juin, nous a transmis son compte rendu que nous publions  ci-dessous.

Raymond

 

Malgré le week-end de 4 jours qui débutait le jour de sa venue, c’est autour d’une quarantaine de participants, principalement des VVMM, que notre Frère Jean Murat a pu s’exprimer sur les problèmes que traverse actuellement la GLNF.

Après nous avoir rappelé qu’il faisait le tour des Provinces (déjà une vingtaine de Provinces visitées) afin d’écouter les propositions et suggestions des FF, Jean Murat nous a invités à restaurer en tout premier lieu la confiance entre les FF afin de retrouver le chemin de l’union. C’est le travail de chacun…

Déjà près de 7.500 FF ont quitté l’obédience et nous devons arrêter cette hémorragie inacceptable. La majorité des FF sont bien évidemment préoccupés et la restructuration de notre obédience ne pourra se faire qu’autour d’une réforme statutaire de fond mais pas dans n’importe quelles conditions.

Interviennent là les notions de reconnaissance de régularité dont les critères sont un peu les mêmes dans près de 145 GL étrangères et se résumant globalement autour de trois grands principes qui ne sont pas sans rappeler les questions du Testament philosophique, à savoir : qu’est ce que le FM doit à l’Ordre, qu’est ce que le FM doit à l’obédience, qu’est ce que le FM doit à ses FF ?...

 Sont abordés également par les FF, et de manière récurrente dans le tour de ces Provinces, les problèmes dus à l’intensité d’un recrutement « à tout va »

Dans le cadre de ses propositions qui, nous précise notre Frère Jean Murat, sont toutes amendables, je vous résume les points essentiels qui ont retenu l’attention des FF.  

Jean Murat souhaite remettre la Loge au centre des décisions car pour lui  la majeure partie des problèmes peuvent et doivent se régler en Loge. La fraternité ne doit pas servir de base dans l’obédience à une hiérarchie ordinale injustifiée et pesante. La transparence doit être de mise dans les décisions du Conseil d’Administration tout comme dans un Grand Conseil (Cf. Souverain Grand Comité), et assortie d’un système de contrôle par des FF.

Elles devront garder l’autonomie de leurs rites, initiatique et financière, comme c’était le cas avant 1986. C’est également dans ce cadre souverain qu’elles pourront élire des Délégués qui seront  la base de différents organes électifs et décisionnels. Il est possible d’envisager un remaniement des Provinces pour limiter le nombre de tabliers et avoir une gouvernance plus légère et moins coûteuse, où chacun trouvera sa place, notamment les Loges mais aussi les rites et les juridictions qui pourront exercer pleinement leurs responsabilités…

Mais, nous dit notre Frère Jean Murat, le changement des équipes actuelles et la réforme souhaitée par la majorité ne pourra se faire, pour le moment, qu’à partir des statuts en cours, ce qui laisse supposer, après l’élection d’un nouveau GM (en tant que candidat Jean Murat prend l’engagement, s’il était élu, de ne faire qu’un seul mandat de trois ans) la mise en place d’une « assemblée constituante » qui sera chargée de mettre en œuvre les modifications demandées. Les fonctions du futur GM devront être redéfinies avec pour but, à terme, la séparation de « l’initiatique » du « matériel ». Ainsi, le GM ressortira grandi de cette réforme et pourra mieux exercer son rôle vis-à-vis de l’obédience et des Grandes Loges amies, et être ainsi le meilleur garant de la Régularité et de la Reconnaissance tout comme le responsable de la cohésion entre les Loges et les FF.

A la suite de l’exposé de notre Frère Jean Murat, des questions ont été posées. Elles ont permis de vérifier que les préoccupations de la Bretagne sont maintenant celles des autres Provinces…

Des FF sont revenus à plusieurs reprises sur les candidatures à la GM et le mode d’élection au SGC. Notre Frère Jean Murat a précisé que pour le moment il n’y a que 2 candidatures connues : la sienne et celle de  Serge Toffaloni… Le mode de désignation au sein du SGC, dont la composition d’origine a besoin d’être redéfinie clairement, appelle que Me Legrand prenne en charge l’organisation de cette élection et soit vigilante sur son déroulement. Quant à l’organisation du vote des Loges en AG, il nous confirme que le vote électronique a bien été retenu et qu’il y aura lieu d’en fixer strictement les conditions d’utilisation…

En ce qui concerne les finances, des interventions des FF ont eu lieu à propos du contrôle nécessaire sur l’engagement des dépenses afin d’éviter les excès auxquels nous sommes confrontés actuellement. Des participants ont émis l’idée d’une administration profane de l’obédience par des personnes qualifiées. Les organes satellites doivent disparaître au profit de la valorisation de l’OAF…

Jean Murat nous précise toutefois dans ses réponses qu’un problème d’importance reste à traiter : celui de la Fondation pour l’homme, que nous ne pouvons nous permettre de perdre en même que l’argent des FF qui y est parvenu par des moyens mal définis (OAF).

Pour les statuts et leurs réformes, des questions ont également porté sur le mode d’adoption qui pourrait se faire sur la base d’un vote de tous les membres de l’association,  reste à savoir comment faire voter 35.000 membres…

La préoccupation des FF, dont le moral est au plus bas, est allée également vers la durée envisageable pour un retour à la normal au sein de notre Obédience…

D’après notre Frère Jean Murat, si sur le plan matériel il pense que 6 mois environ devraient suffire pour remettre de l’ordre, il n’en sera pas de même sur les autres plans, notamment moral, et il faudra sans doute plusieurs années…

Mais l’échéance du 24 juin prochain semble quand même l’élément conditionnel à tout ce qui précède : chacun des participants est conscient que le départ de FS reste la clé majeure d’un retour à la normale et du départ vers une nouvelle voie pour l’obédience. Jean Murat nous précise à cette occasion que Me Legrand pourrait s’exprimer sous quinzaine.

Après cette réunion, un pot fraternel a permis quelques échanges libres qui ont permis de voir que l’ensemble des FF étaient heureux d’avoir pu rencontrer Jean Murat et de mettre ainsi un visage sur son nom ! De l’avis général, les FF ont pu constater que c’est un homme simple et fraternel pour qui la sagesse et la fraternité ne sont pas des vains mots. Les FF ont également apprécié sa modestie et sa grande capacité d’écoute, de même qu’ils ont pu voir que l’âge de notre Frère n’était pas un obstacle à la vigueur et à la détermination de son engagement au service de la GLNF… 

Chacun aura bien compris que les mots qui gouvernent la motivation de sa candidature à la GM sont la réconciliation et l’union, dans le souhait de retrouver une GLNF sereine et réformée où chacun aura à cœur de pratiquer sa maçonnerie dans le respect de son rite et de chacun des autres FF…

Un vaste chantier pour tous dont les fondations sont déjà inscrites dans le cœur de chacun !

  Serge Ponge

Commenter cet article

porthos 03/06/2011 21:46


Ce n'est pas vraiment le sujet mais ce soir nous nous enfonçons dans le ridicule le plus total :

- Me Legrand vient de confirmer qu'elle maitenait ses appels de cotisations non votées.
- Elle maintient bien entendu tout son soutien aux stifaniens(avocats GLNF, locaux, moyens financiers)

Et malgré tout çà, FMR VEUT PROLONGER SA MISSION !

Pourquoi ? Elle aurait transmis au parquet des anomalies relevées par les audits ...
Ce qui bien sûr reste à confirmer PAR ELLE, l'experience nous ayant appris que plusieurs des annonces des fruits de cette collaboration s'etaient trouvés démentis dès le lendemain.
D'autre part ... la belle affaire ! ca nous avance à quoi une procedure judiciaire de plus à l'issue tres incertaine.


Ceci dit, on comprend mieux les appels de fonds... il faudra payer cette plaisanterie.

C'est fort dommage qu'FMR s'enfonce ainsi encore plus dans cette étrange attitude qui discredite toute "refondation" dans un tel cadre.


Melchior 03/06/2011 15:56


1618...
Nul n'est besoin de quelque audit que ce soit pour refuser toutes les demandes de l'OAF.

NOus connaissons déjà, c'est totalement officiel, le détournement de fond OAF vers la Fondation(650 kE). Voir de même, article BBC sur le sujet.

Bravo à Jean Murat de se dépenser pour rencontrer dans toutes les provinces. Ses propositions ont le mérite de s'être confronté à la réalité du terrain.

Nous vivons une époque étrange :
Nous avons tout gagné ! :

- Stifani n'est plus GM(règlementairement, judiciairement et selon l'avis des juridictions et de la majorité de ses ex-préfets).

- Stifani n'a plus aucun pouvoir administratif.
IL garde simplement un pouvoir de nuisance en matiere de com (mails) et de parade à pisan.

Et où en sont nombre de FF ? A "attendre" encore ! Ils ne savent plus énoncer très bien quoi, des jugements ou "audits" ou d'une subite bonne volonté de Stifani ou Legrand.

C'est le comble ! Justice, GL etrangères, juridiction des rites, Conseil des Sages, ex-GMPs, tous ont pris leurs responsabilités et n'attendent plus !

Seul des mouvements opposants "attendent" et poussent Me Legrand d'"attendre" ... et promettent que demain on va voir ce qu'on va voir...

Sachant qu'il n'y a plus rien à "attendre" pour agir, que peut-on bien "voir" ? Mystère !

Au passage, Me LEgrand elle n'attend pas ... pour sotenir les Stifaniens : elle vient de réitérer aujourd'hui son appel à fausses cotisations.


1618 03/06/2011 11:59


Venez nombreux mes B.A.F.
Je vient de recevoir par courrier l'annonce de l'A.G.O de l'Oeuvre d'Assistance Fraternelle pour le 17 juin.
A mon avis, notre Grand ami Jean Charles F. se dépêche de nous réunir pour faire valider les comptes avant que l'audit demandé par notre "Grande Maîtresse" soit diffusé.
Mes Frères soyons présent lors de cette réunion afin d'expliquer au Président de l'O.A.F. qu'il serait bien sympatique qu'il nous laisse le temps de constater les vrais comptes avant de les
valider.
Bien à Vous.
Un V.M. de VERSAILLES.
1618