AU LENDEMAIN DES ASSISES FMR DU 5 FEVRIER 2011 …

Publié le par Socrate

 

Au lendemain des Assises FMR, un Frère nous a envoyé un article qui exprime son refus d’une solution qui n’aurait que l’apparence de la démocratie.

Au cercle Socrate, nous dénonçons depuis longtemps les dangers d’une structure « fédéraliste » pour la Franc-maçonnerie de Tradition et considérons que nous devons conserver notre structure « associative » même si nous devons et allons la réformer en profondeur.

Socrate

 

 

 

RESISTER …

 

“Résister, c’est refuser d’accepter le déshonneur” (extrait du discours de Stéphane Hessel, 17 mai 2009 – Plateau des Glières, Haut Lieu de la Résistance)

 

Mes TCF,

 

Résister, c’est refuser d’accepter le déshonneur. Ce message simple doit être notre mot d’ordre dans les mois à venir.

 

Résister doit s’exprimer par le refus clair de toute démagogie, de tout populisme et surtout de toute solution de facilité.

 

Résister doit nous inciter à ouvrir nos yeux et ne plus commettre l’erreur de laisser la clé de notre maison à la main de qui que ce soit sans ériger des instances de contrôle.

 

Résister doit nous rappeler que cette honorable institution nous a été confiée par nos FF anciens de la Grande Loge Nationale Française, qui nous ont confié le dépôt sacré de nos secrets et de nos Traditions que nous devons transmettre à des générations futures.

 

Dans l’histoire de notre pays, des hommes exceptionnels ont su résister à l’inacceptable en offrant leur vie. Et nous, de quoi avons-nous peur ?

Que risquons-nous ? Si aujourd’hui, le Frère de la GLNF n’a pas le courage de résister à tous ceux qui, de différentes tendances concurrentes, veulent lui dicter leurs lois, qu’il ait un instant une pensée pour tous ceux qui résistent à l’inacceptable.

 

Refusons la solution qui nous paraît démocratique et qui casserait les fondements de notre institution qui a pu fonctionner depuis 1913 sans nous décevoir. Cette même institution qui a obligé son GM, le TRF Pierre Chéret, à présenter sa démission en 1958.

 

Améliorons ses structures, renforçons le pouvoir des délégués et limitons celui du GM et surtout barrons la route aux opportunistes de tout genre.

 

Oui mes Frères résister, c’est faire de son mieux pour assainir notre maison à laquelle nous sommes attachés. Reprenons nos lois, révisons-les, adaptons-les et sauvons cette FM de Tradition qui nous est chère.

 

Ne détruisons pas les colonnes de notre Temple pour le plaisir de détruire et de faire table rase du passé. L’expérience du passé doit nous guider vers un avenir lumineux et plein d’espoir. Depuis un an, des FF valeureux ont su se dresser contre la gouvernance actuelle, mais la GLNF ne se résume pas uniquement à ces Frères. Elle reste la maison commune de tous ses 43.000 membres.

 

Bâtissons notre avenir dans le respect de notre idéal maçonnique, toutes les pierres ont leur place dans notre édifice. La pierre rejetée pour quelques semaines pourrait être la clé de voûte de notre œuvre. Alors, main dans la main et ensemble, protégeons ce qui reste de notre maison, assainissons-la et écartons les quelques éléments qui nous ont trahis, mais surtout restons fidèles à l’esprit des Pères Fondateurs de notre GLNF.

 

Que Dieu protège notre Grande Loge Nationale Française.

 

Jules 

Commenter cet article

Le Franciscain de Bourges 09/02/2011 09:29


Salut Jules.
Quelques petites remarques pour alimenter la réflexion de tes amis du cercle Socrate :
1 - En 1913, le suffrage universel n'était pas encore une réalité. Il faudra attendre le vote des femmes en 1944, des militaires en 1945, des français d'outre mer en 1946 et 1956, qu'il soit enfin
effectif... Le monde évolue sur la base de principes parfois longs à mettre en place. Il n'est pas question du passé faire table rase, mais de tenir compte du contexte et surtout d'avoir les yeux
rivés aux objectifs.
2 - Si nous sommes arrivés à ce que nous vivons aujourd'hui, c'est parce que nous avons dérivé lentement mais sûrement guidés en cela par des mains d'hommes qui avaient quelques arrières pensées
pas toutes maçonniques.
3 - La maçonnerie repose selon la règle en douze points et donc sur le principe de liberté du FM : "La Franc-Maçonnerie est un Ordre auquel ne peuvent appartenir que les hommes libres et
respectables qui s'engagent à mettre en pratique un idéal de paix, d'amour et de fraternité." Cette liberté a été bafouée par Monsieur Stifani qui n'acceptait pas que ceux qu'il avait nommés aient
un avis contraire au sien... Il ne s'agit donc même pas de démocratie, mais du simple respect de notre règle... Cela n'a pas fonctionné. Pourquoi ?
4 - Parce que les Frères très éclairés chargés de nous guider ont été aveuglés par la lumière et leur propre suffisance, par manque de lucidité et d'humilité. Le problème n'est pas que Monsieur
Stifani qui a manifestement dérapé. Non, le problème c'est aussi le système qui a permis tout cela... et ceux qui ont été dans ledit système.
Nous les retrouvons désormais pour une part à Socrate comme à FMR... Fallait voir la moyenne d'âge samedi à Montreuil. Si Monsieur Stifani n'avait pas dérapé tout continuerait comme prévu pour
détourner la GLNF de son but strictement maçonnique comme l'évoquait avec beaucoup de courage en se mettant en cause lui-même notre Frère Jean Claude Brt samedi.
5 - Pour que cela ne se renouvelle plus, il faut donc des contre-pouvoirs ou des contre-poids ou des instances de régulation, comme vous voudrez, où seront représentés les loges d'une part et les
rites de l'autre, dans un système à inventer... Je ne comprends pas cette défaince vis à vis des loges qui sont quand même la base de la FM que nous vivons. On ne peut tenir deux discours en même
temps : la primauté de la loge et aussi sa non légitimité à incarner les intérêts de la FM.
6 - Le mouvement actuel n'est crédible et possible que parce qu'il correspond aux attentes des loges, sinon il serait resté groupusculaire... Faut quand même comprendre cela. Face à une dérive
manifestement sectaire, le seul contrepoids a été celui des loges qui a soutenu un mouvement d'ailleurs déclanché par Monsieur Stifani lui-même : FMR. Les pères fondateurs généreux et un peu naïfs
n'avaient pas prévus de dérive sectaire. C'est pour cela qu'il faut en revenir à nos principes de base ignoré par la GLNF : un maçon libre dans une loge libre... Ne pas y retourner c'est ne pas
faire confiance d'une part à la démarche initiatique et d'autre part aux frères. Bon il faut quand même quelques garde-fous, on est d'accord... Mais delà à retourner à ce qui a été la cause de tout
ce mal...

Donc le retour au passé n'est plus possible. Je n'en veux pas à nos pères fondateurs qui étaient loin d'imaginer l'entreprise des Claude, Jean-Charles et François.

Par ailleurs révérer à ce point les fondateurs relève d'un culte de la personnalité qui me gêne. Je ne suis pas dans une secte... Qui sont nos Pères fondateurs d'ailleurs... ? Bien éclairé sera
celui qui me le dit. Les autres ne sont que des passeurs...
7 - S'en remettre à Dieu pour protéger notre GLNF est quand même révélateur de la désertion de nos élites et de l'abandon de leurs responsabilité. C'est d'abord à nous et pas à Dieu de "protéger"
le GLNF. Commençons par compter sur nos propres forces. Aides toi et le ciel t'aidera...
La dérive d'aujourd'hui est en partie de la responsabilité des nos anciens devenus sourds, aveugles et muets depuis longtemps lissant faire Claude, Jean-Charles et François. Pour quelles raisons ?
Je n'ose même pas les imaginer.
Allez je m'en vais prier pour ceux qui ont été sourds; aveugles et muets. Je crois encore aux miracles. Le vrai miracle serait bien là. L'intervention de la main de Dieu pour nous soyons de nouveau
lucides, responsables et courageux.
Le Franciscain de Bourges


Socrate 09/02/2011 11:35



Mon TCF Berruyer,


 


Les Franciscains comme les Bénédictins avaient une Règle et s’y tenaient.


 


Nous partageons  la plupart des points de ton analyse, mais comme tu le sais, nous défendons la
position du renouveau de la GLNF dans la Règle de Tradition.


 


Nous nous défions de l’utilisation de l’affirmation « Un Maçon libre dans une Loge libre »
quand elle n’est employée que pour soutenir une structure fédérative, bien imprécise d’ailleurs. Elle peut mener à « Un Maçon isolé dans une Loge isolée » et recréer une multitude des
déviances que tu cites à bons propos.


 


Pour conclure, et en reprenant tes points 5 et 6,  nous
t’incitons, soit sur notre Myosotis, soit sur le blog « Le Tablier Blanc » à lire ou relire les déclarations, positions et Manifeste de Jean Murat qui, dans l’esprit de la Tradition,
propose l’autonomie de la Loge et l’installation des contre pouvoirs nécessaires au renouveau, à l’apaisement et à la prévention de ce que nous avons vécu.


 


Le ceRcle Socrate


 


 



Vieux Julien 08/02/2011 22:45


Il faudrait en effet éviter la mise en place d'une usine à gaz. Je ne sais pas si toutes les Loges ont envie de se retrouver avec un statut associatif à gérer, c'est à dire plus de temps à
perdre.
Rééquilibrons les pouvoirs avec une meilleure représentativité des Loges, instaurons des mandats non renouvelables, et soyons sévères dans la sélection des profanes, le principal sera fait...
P.S.: une dernière suggestion sur les noms à utiliser.
- "Conseil des Sages" est particulièrement déplacé dans le cadre maçonnique. Tous les Maîtres Maçons sont des sages (ou s'efforcent de l'être).
- "Comité d'éthique" sonne bien dans une entreprise qui cherche à prouver qu'elle ne pollue pas et que son management ne pratique pas le harcèlement moral mais n'a rien à faire chez nous.


daniel JACQUES 08/02/2011 18:29


Bravo et merci à tous ces frères venus de loin
Samedi dernier nous étions 27 fois plus nombreux que le 4 décembre dernier pour les rencontres organisées à Pisan par qui vous savez
Enthousiasme et assurance d'être du juste coté ont animé notre réunion mais sachons raison garder nous n'étions QUE 2000 il nous appartient maintenant de prêcher la bonne parole dans nos ateliers
respectifs
Sachons également gèrer les priorités il nous faut proposer et élire un candidat à la grande maîtrise dont les qualités soient irréfutables
Gardons nous d'apparaitre comme révolutionnaires nos adversaires pervers et déterminés en tireraient avantage pour semer la zizanie et essayer de nous discréditer
Que justice nous soit rendue que les coupables soient condamnés et après , après seulement nous pourrons dans la sérénité repolir la pierre GLNF actuellement très brute


Daniel CU 87
C'est m'a-t-il semblé le message du bâtonnier Teitgen


Jeremy Mainerlache 08/02/2011 18:16


Il y a des maladies incurables comme par exemple la GLNFITE.
Adhérent depuis fin 2009 à FMR et précisément à la province Limousin Périgord ( blog myosotis du Mont Gargan) j'ai pris depuis plus d'un mois un certain recul, car non seulement les fers de lance
FMR du Limousin Périgord ne font que nous maintenir en état de vibrance par des articles journaliers sur le thème "résistons" sans rien proposer de bien neuf.
Sur le blog Grande Couronne j'ai remarqué que "le bal" semblait être conduit d'une manière que je trouve très directive par un "cercle socrate"....??? qui paraît avoir des idées très arretées sur
ce qu'il faut faire ou ne pas faire ( fédération de loges c'est nul etc etc...) étonnant!
J'avais un très faible espoir qu'à la suite des assises du 5 février dernier il en ressortirait une perspective d'évoluer vers autre chose que la GLNF.
Je fais partie d'une des deux loges qui ont refusé l'entrée des tabliers bleus installateurs en septembre dernier, aucun des FF de ma loge ne s'est déplacé le 5 février car nous sommes pratiquement
certains que les dés sont déjà pipés pour la suite. Prétez attention et allez de temps en temps sur le blog de Mont Gargan (Limousin périgord) dans quelques temps vous allez certainement voir
comment nous allons à notre façon rénover la GLNF...
Amitiés fraternelles à tous
Jérémy Mainerlache


Socrate 09/02/2011 15:31



Mon TCF,


Il est possible que nous soyons atteints de ce que tu appelles la GLNFITE, si cela signifie que nous voulons un renouveau de l’Obédience en maintenant sa structure associative
actuelle mais avec les réformes de fond nécessaires :


- pour interdire le retour des dérives contre lesquelles vous et nous nous sommes levés,


- à une autonomie des Loges,


- et à une GLNF silencieuse du travail des Maçons dans leurs rites respectifs. 


 


En ce qui concerne le cercle Socrate, il existe depuis plus d’un an et est composé de nombreux Frères. Notre conviction envers la position réformatrice et
non sécessionniste s’est imposée très démocratiquement.


 


Fraternellement



ALAIN 08/02/2011 17:07


Mes FF
Je fais parti d'une des loges du Limousin qui a refusé l'entrée du temple en tabliers bleus au GMP et aux GOP pour l'installation du VM avec un suspendu comme tout dialogue La resistance je
commence à connaitre. Nous ne sommes pas au pays des bisounours et les agissements inqualifiavbles des partisans de FS ne peuvent s'effacer d'un trait de plume.(allez demander aux quelques
survivants d'Oradour sur Glane s'ils ont pardonnés) Alors de grace stop à la naîveté et aux bons sentiments. Si nous voulons une GLNF pure et sans tache il faut repartir d'une page blanche tout est
à écrire. Surtourt on ne fait pas du neuf avec du vieux ceux qui d'ube manière ou d'une autre ont été de fidèles serviteurs de CC JCF et FS (les 3 mauvais compagnons ou les fousoyeurs de la GLNF)
ne peuvent prétendre a rien. Traitre un jour traitre toujours.
Pourrons nous traiter en FF les GMP ou les OP qui nous ont traités comme des parjures et essayé depuis maintenant plus d'un an de nous pousser à la demission.D"autre part pourquoi cette opposition
formelle a une fédération cela marche bien dans d'autres obédiences. Les loges libres font elles si peur a ceux qui veullent mettre la main sur la GLNF cet empressement a refuser tout ner cette
proposition me parrais bien suspect. Un dictateur serait il déja sur la ligne de départ pour remplacer celui que l'on est en train de chasser. Attention mes FF les racines du mal sont trop
profondes pour ne pas aller jusqu'au bout des choses beaucoup ne le pardonnerons pas et les demissions de FF ou de LL s'en suivront. Des contacts sont déjà pris et nous serons accueillis à bras
oouverts dans d'autres obédience. Le fossé est devenu troplarge et trop profond, dans l'affrontement que nous sommes en train de vivre il ne peut y avoir qu'un vainqueur.
Tout a un prix même s'il doit être lourd à payer.
La paix l'harmonie et la concorde ne peuvent plus faire de concessions.


Socrate 09/02/2011 15:23



Mon TCF Alain,


 


De Mirabeau à Robespierre ou des baïonnettes à la guillotine


 


Loin de nous mon F. de ne pas reconnaître les actions que vous avez entreprises, mais nous avons hésité à publier ton commentaire, non pour certains propos qui nous semblent excessifs
mais surtout à cause de ton allusion outrancière à la seconde guerre mondiale qui n’est pas de mise et même déplacée.


 


Oui, nous sommes pour un renouveau dans la Règle de Tradition et nous défendons cette conviction, non sans avoir entendu l’opinion fédérative.


 


Enfin, à propos de lourd tribut, nous te citons cette terrible phrase de Robespierre :


« La terreur n’est autre chose que la justice, prompte, sévère, inflexible. Elle est donc une émanation de la vertu.»


 


Fraternellement